Temps de lecture : 5 minutes

Détromprez-vous : même si cette nouvelle réforme n’affecte que les joueurs au-delà de la 300e place, c’est toute la planète tennis qui trembe actuellement. Et si l’ITF (Fédération Internationale de Tennis) ne revient pas rapidement sur sa décision, l’écosystème du tennis (et le business qui en découle) va lourdement en payer les conséquences.

Dans cet article, je tenterai de vous expliquer (sans entrer dans les détails compliqués) ce qui a changé depuis le 1er janvier 2019. Vous comprendrez mieux pourquoi Daniel Meyers (coach professionnel notamment de Mirza Basic, Vincent Millot et Aldin Setkic, et président de la Fondation Hope&Spirit), tire la sonnette d’alarme dans son interview.

L’ITF a fait le constat suivant : seulement 300 joueurs environs peuvent vivre de leur métier (hommes et femmes confonfus). Et l’écart ne fait que de se creuser d’année en année.

 

La solution de l’ITF : le Transition Tour

Pour y remédier, l’ITF a décidé (apparemment sans vraiment consulter les joueurs) de créer le “Transition Tour”. C’est un circuit de transition qui est entré en vigueur depuis le 1er janvier 2019 et qui remplace les tournois 15 000$. Ne sont pas impactés : les Grands Chelem, Masters 1000, tournois ATP 500 et ATP 250. En revanche, les circuits secondaire et surtout tertiaire sont profondément modifiés (voir plus bas).

Selon l’ITF, cette réforme a pour but de :

  • Mieux répartir les prix parmi les joueurs
  • Faciliter la progression des joueurs
  • Permettre une meilleure transition entre le circuit junior et le circuit professionnel

 

Petit retour en arrière pour bien comprendre l’avant/après Transition Tour et son impact significatif dans le monde du tennis.

En 2018

Jusqu’à la fin de l’année 2018, le tennis professionnel était divisé en 3 niveaux :

  • Les Grand Chelem et les tournois du circuit ATP (Masters 1000, ATP 500 et ATP 250)
  • Les tournois Challengers (circuit dit “secondaire” pour les joueurs classés environ de la 100e à la 300e place au classement ATP)
  • Les tournois Futures (3e niveau où s’affrontaient les joueurs au-delà de la 300e place mondiale) : 15 000$ et 25 000$.
circuits atp points tennis transition tour 2018 15 000$

Circuits qui permettaient de gagner des points ATP jusqu’en 2018

Les joueurs pouvaient gagner des points ATP dans les tounois du circuit ATP, dans les Challenger, dans le circuit PRO de l’ITF 25 000$ et dans le circuit PRO de l’ITF 15 000$.
Note : un tournoi “25 000$” signifie que la dotation globale du tournoi (pas seulement les Prix remis aux joueurs) est de 25 000$ en tout. Pour plus d’infos sur les différences de dotations entre les tournois n’hésitez pas à consulter l’article Quand l’argent dicte le tennis, quelles solutions?

Tour 2018 circuit pro tennis transition tour itf

Structure 2018. Source : ITF

Que se passe-t-il en 2019 ?

circuits points atp 2019 transition tour itf tennis 15000$

Circuits qui permettent de gagner des points ATP (en bleu) et ceux qui permettent de gagner des points ITF (en jaune) à partir de 2019

Les tournois 15 000$ prennent désormais le nom de Circuit de Transition (ou Transition Tour). Il ne sera plus du tout possible de gagner des points ATP dans ces tournois 15 000$. Les joueurs pourront en gagner dans les 25 000$, mais très peu seront distribués.

Tour 2019 itf tennis transition tour circuit tennis

Nouvelle structure 2019. Source : ITF

En revanche, des nouveaux points seront accordés dans tous les tournois ITF 15 000$, tous les 25 000$ et dans les qualifications des Challengers. Ces points s’appellent “points ITF” ou “points d’entrée ITF” car ils permettent d’entrer dans les tableaux des tournois Challenger (voir plus bas). Pour faciliter l’application de cette nouvelle règle, les points ATP gagnés en 2018 dans les tournois concernés ont été convertis en points ITF en 2019. En résumé, il y a  désormais un classement ITF en plus du classement ATP. Beaucoup de joueurs auront deux classements.

Ces tournois du Circuit de Transition ainsi que les 25 000$ se disputeront sur 7 jours seulement au lieu de 9 (2 jours de qualifs + 7 jours de tableau principal) pour éviter les chevauchements entre les tournois. Ils auront un tableau de qualifs de 24 joueurs (au lieu de 64), et un tableau final de 32 joueurs (nombre inchangé).

Circuit de transition

Tableau final de 32 joueurs (jusqu’à 6 places seront réservées aux juniors, 4 WC et 6 qualifiés), tableau de qualifs à 24 joueurs.

Circuit des tournois pro 25 000$

Tableau final de 24 joueurs (jusqu’à 5 places réservées aux joueurs les mieux classés à l’ITF, 4 WC, 6 qualifiés).

Challengers

En 2019, les challengers ont des tableaux de 48 joueurs (dont 4 places réservées à des joueurs ayant un classement ITF sauf dans les plus gros Challengers). Le tableau des qualifs sont à 4 joueurs seulement (dont 3 joueurs avec un classement ITF).

 

Beaucoup moins de places et donc beaucoup moins de joueurs

Ce qui change drastiquement, c’est que le nombre de joueurs professionnels passera de 3000 au total à 750 joueurs et 750 joueuses. C’est une première dans le monde du sport de vouloir réduire le nombre de joueurs pros.

En résumé, toute la sphère est actuellement bouleversée car beaucoup ne peuvent plus jouer les tournois, faute de points ITF. L’entrée est bouchée, embouteillée. Des pétitions ont été signées par des joueurs, coaches, familles, etc. Des joueurs ont rédigé des lettres ouvertes à l’ITF comme la joueuse croate Ana Vrjlic, d’autres des vidéos comme celle de Janko Tipsarevic.

janko tipsarevic transition tour tennis change itf appeal

Je vous propose de retrouver l’interview du coach professionnel Daniel Meyers. Il nous expliquera clairement les conséquences directes sur les joueurs, mais aussi pourquoi tous les métiers qui gravitent autour du tennis en souffriront.

 

Pour plus d’informations sur le Transition Tour, je vous invite à regarder ces vidéos explicatives de l’ITF :

 

Et vous quel est votre avis sur le Transition Tour ? N’oubliez pas que chacun de vous peut témoigner ou partager son expérience en écrivant à contact@eyes-on-the-ball.com.

Catégories : Escale

2 commentaires

Ce qu'on ne vous dit pas sur la réalité du circuit secondaire : interview d'Alexis Musialek, joueur professionnel français. - Eyes on the ball · 29 mars 2019 à 1:10

[…] LIRE AUSSI : Du jamais vu ! Comment l’ITF divise par 2 le nombre de joueurs professionnels avec son Transition … […]

Le rôle des sponsors : rencontre avec Banco Sabadell, sponsor principal du tournoi ATP 500 de Barcelone - Eyes on the ball · 26 avril 2019 à 11:02

[…] LIRE AUSSI : Du jamais vu ! Comment l’ITF divise par 2 le nombre de joueurs professionnels avec son Transition … […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.